KINGDOM HEARTS : MELODY OF MEMORY

Série mythique de l’univers vidéoludique, Kingdom Hearts possède également une autre richesse que ses aventures incroyables : ses musiques. Et preuve en est avec Kingdom Hearts : Melody of Memory qui regroupe pas moins de 140 morceaux tirés des précédents opus. Le tout composé par la génialissime Yoko Shimomura, qui en plus de KH a également travaillé sur des titres comme Xenoblade Chronicles, Super Smash Bros ou Legend of Mana… un CV plutôt sympathique.

A l’instar du dernier Zelda Hyrule Warriors, cet opus possède la particularité d’être très différent dans le gameplay de ses pairs puisqu’il s’agit ici d’un jeu de rythme. Ce dernier aurait pu être anecdotique si l’objectif n’était que d’appuyer sur les bonnes combinaisons de touches en fonction d’une partition, mais les équipes de Square Enix ont eu la bonne idée de gamifier tout ça et d’amener un vrai gameplay autour d’une histoire inédite. Le joueur va contrôler 3 personnages qui se déplacent côte à côte sur une partition et marchent en direction du haut de l’écran. Des ennemis apparaissent alors en face de nos héros et votre objectif sera de les attaquer en rythme pour compléter vos objectifs. Prenez garde car chaque note loupée est un ennemi épargné … et donc une barre de vie diminuée … le game-over est donc possible … et plus vite qu’on ne le pense si on ne prend pas rapidement le coup de main.
Pour venir à bout de vos ennemis il faudra donc presser au bon moment la touche L1, R1 ou X (parfois en même temps pour une attaque synchro) et en fonction de votre timing une qualité de note vous sera attribuée. Certains ennemis étant plus robustes, il faudra s’y reprendre à plusieurs fois pour les achever. Une mécanique de gameplay assez simple sur le papier mais qui fonctionne bien et qui demande un bon coup de main sous peine de voir votre vie en pâtir.

Concernant les différentes combinaisons de touches, je trouve que la UI est plutôt bien réalisée car chaque action possède son propre code couleur et au final le plus dur reste à bien mémoriser et différencier les touches de saut et d’attaque … les vieilles habitudes d’appuyer sur X plutôt que O pour sauter ont la vie dure.
Autre point positif pour ceux qui auraient peur de la difficulté, il est possible de définir un niveau de difficulté avant de se lancer dans la mission. Chaque mission comporte également plusieurs objectifs qui vous permettent de glaner plus ou moins d’étoiles pour débloquer le reste des morceaux.
Outre la progression dans les différents univers et mondes de la licence, chaque morceau joué avec réussite vous permettra d’améliorer le niveau de vos héros et ainsi d’augmenter leur point de vie, force d’attaque …

En ce qui concerne les personnages jouables, vous allez commencer avec le trio Donald, Sora et Dingo, et par la suite allez pouvoir modifier votre équipe avec de nouveaux guests. Et, même s’il est plaisant de changer la compo d’équipe, il est dommage de n’avoir aucun changement de gameplay ou d’attaque spéciale en fonction des personnages … C’est dommage car certains personnages auraient mérité un traitement particulier, et on aurait pu imaginer une synergie boostée en combinant certains d’entre eux.

Du point de vue des modes de jeu, il est possible de joueur au mode aventure en solo, ou de défier une IA ou vos amis en local. Avec plus de 140 chansons … il y a de quoi faire. D’ailleurs, le mode duel est plutôt bien pensé puisqu’une petite modification au gameplay a été ajouté avec l’apparition de ruses qui permettent de dynamiser les affrontements et d’offrir des retournements de situation inattendus.

Malgré toutes ces qualités, le jeu possède tout de même un sacré point noir : les graphismes … cette impression de jouer à un jeu PS1 sur PS4 fait un peu mal aux yeux notamment en cette fin de génération où les titres sont ultra quali du point de vue visuel. Vu le style du jeu ce n’est pas dramatique il est vrai mais … ça pique un peu les yeux quand même.

Enfin, je ne me suis pas attardé sur le scénario … parce qu’il ne mérite pas non plus de s’y attarder. Perso j’ai enchainé les morceaux sans trop prêter attention à l’histoire car clairement ce n’est pas ce que je recherchais contrairement à un Kingdom Hearts classique.

Afin de conclure cette review, ce KH Melody of Memory devrait ravir les fans de la série qui se laisseront bercer par les morceaux cultes de tous les opus. En bonus, il y a même des titres de Disney tirés du Roi Lion ou d’Aladin. Une belle surprise quand on les entend et qui nous fait presque regretter de ne pas en avoir plus.
Le gameplay est assez intuitif et simple à prendre en main, pour une dose de fun immédiat. Alors oui le scénar et les graphismes sont à la ramasse mais franchement c’est un détail. A la limite, si cela vous gêne, une version Switch sera peut être plus adaptée.

Partager l'article :