SPIDERMAN : MILES MORALES. UNE SUITE ELECTRISANTE

Si vous vous souvenez de mon test sur Spiderman « premier » du nom, vous savez surement que ce jeu était clairement mon GOTY de l’année 2018. Le jeu qui m’avait réconcilié avec le tisseur de toile que je considérais alors comme un de pires super héros … titre désormais occupé en solo par Superman.

Teasé lors des annonces de la PS5, Spiderman Miles Morales a vécu une annonce assez flou. D’abord vu comme un addon de Spiderman, ou comme un DLC, il s’agit finalement d’un jeu standalone avec sa propre histoire et se déroulant après les évènements du précèdent opus.

Je ne sais comment commencer cette review tant j’ai de choses a dire sur ce jeu … J’ai été … conquis tout simplement. Dès les premières secondes, déjà, avec la BO et la musique du menu principal que j’écoute encore en boucle depuis que j’ai terminé le jeu. Puis le personnage de Miles Morales et ce passage de relai entre le gamin du Queens et celui de Harlem. Et, même si je dois avouer que j’avais très peur de revoir une copie du précédent titre, j’ai au final été surpris par les éléments (pas révolutionnaire non plus soyons honnête) qui différencient tout de même assez distinctement les deux titres.

Tout d’abord la ville de New York, personnage central de l’histoire ne subit pas de modification importante mais le simple fait de transposer l’histoire pendant la période des fêtes de noël et de la voir enneigée ramène un vent de fraicheur, et je ne parle pas de la température. Pour moi, la principale différence se trouve au niveau du gameplay de Spiderman et de ses animations de déplacements. On le sait Miles Morales est un Peter Parker ++ car en plus de posséder les mêmes aptitudes physiques et sa souplesse, il détient un pouvoir d’invisibilité et surtout la capacité de balancer des décharges électriques. Et bien, mes amis, quel kiff de jouer ce Miles Morales ! Les attaques, combos sont tellement dynamiques et … différents. Cela donne vraiment une autre façon d’appréhender le jeu, et là où j’utilisais davantage les gadgets avec Peter Parker, j’ai pris tellement de plaisir au corps à corps que je les ai très peu utilisé. Je ne pensais vraiment pas changer autant ma façon de jouer entre les deux jeux.

De plus, outre ces nouvelles mécaniques de gameplay, les animations de déplacement ont aussi été modifiées et on reconnait vraiment Miles dans la gestuelle. C’est une très bonne chose car comme une grande partie du gameplay réside dans le fait de se promener entre les buildings new yorkais, la similitude aurait vraiment posé problème.

En plus des éléments cités précédemment, les objectifs secondaires ont été modifiés mais rien de transcendant. On reste sur des éléments assez proche d’un point de vue GD. En parlant des éléments annexes au core gameplay, les tenues ont aussi été updatées … et … que dire de la tenue Spiderverse ahah. Tout bonnement incroyable, dès que je l’ai drop je l’ai équipé et ne l’ai plus quitté même dans ma partie New Game + … sauf pour la troquer avec celle du chaton masqué !

Spider-Man: Miles Morales va-t-il être sur PS4 et PC? - Betanews.fr

Vous l’aurez compris, encore une fois je suis séduit par la proposition d’Insomniac et je n’attends qu’une chose … la suite. Car oui, malheureusement et c’est bien le seul point noir du jeu, et même en faisant quelques missions secondaires j’ai fini le jeu en moins de 7h. Un peu court mais vraiment très bon. Attention donc à ceux qui vont l’acheter, le jeu a beau être un standalone, il possède davantage la durée de vie d’un addon. Même si cela n’enlève en rien la qualité du titre c’est un point important à prendre en compte. Fan du premier Spiderman du studio, je ne pouvais qu’être convaincu et c’était assez facile de m’accrocher mais j’ai vraiment été agréablement surpris par les modifs ci et là qui permettant tout de même de vivre le jeu de façon très différente.

Enfin dernier point, le jeu est dispo sur PS4 et PS5, personnellement je l’ai fait sur PS4 car je n’ai pu chopper une PS5 que très récemment. Mais pour le coup, le jeu est aussi très très beau sur PS4, le précédent l’était déjà, et j’ai rarement pris autant de photos dans un jeu. Beaucoup de plans sont sublimes, les couleurs et profondeur de champs très dynamiques et le photo mode fonctionne toujours aussi bien.

Alors oui, Spiderman Miles Morales est très court mais comme on dit, ce n’est pas la taille qui compte.

Partager l'article :