AVIS MANGA : KINGDOM – TOME 13 – 14

A peine ai-je terminé la lecture des tomes 13 et 14 de Kingdom, que La Poste me livre les tomes 15 à 18. Un vrai bonheur tant la box numéro 2 et ses lithographies sont sublimes. Si le premier coffret vous a séduit alors vous serez tout autant convaincu par le second. Ça fait plaisir de voir Kingdom être traité de cette façon après son succès nippon.


Je n’ai pas vu les chiffres de ventes … mais j’espère pour Meian que le succès est au rendez-vous car la formule et la qualité proposées méritent vraiment qu’on s’attarde sur la série.

 

Après un tome 12 qui faisait la part belle à Shin et son crew, les tomes 13 et 14 rendent hommage aux autres membres des armées de Qin et Zhao. Comme le dit le dicton : « Ils ont gagné une bataille mais pas la guerre ». En effet, malgré la belle percée de Shin et ses hommes, le conflit qui voit s’affronter les deux états n’en est pas moins terminé pour autant. L’heure est aux stratégies et chaque commandant va devoir mettre à profit son expérience et son vécu pour vaincre l’armée ennemie.

 

Et c’est d’abord le grand général Moubu qui va s’illustrer. Alors que ses premières apparitions tiraient de lui un portrait plutôt négatif d’un bourrin sans trop de jugeote… Moubu nous surprend cette fois-ci avec, certes une stratégie basée sur la force , mais une stratégie sacrement efficace qui réussira à berner son adversaire. Grâce à lui, les armées de Qin progressent bien et parviennent même à retrencher l’armée de Zhao dans les forêts environnantes.

La direction que prend le personnage de Moubu dans ce tome est très intéressante et tranche réellement avec ce que laissaient penser nos précédentes rencontres avec le personnage. L’auteur, comme à son habitude, et beaucoup mieux que dans GoT et son épisode 3, rend honneur au champ de bataille et aux combattants de Qin.

Résultat de recherche d'images pour "moubu kingdom"

Si la stratégie de Moubu a été payant dans un premier temps en forçant l’armée de Zhao à se réfugier dans la forêt, ce n’est qu’une question de temps avant que la mort ne s’abatte sur le camp de Qin…

Houken, l’éternel rival de Ouki et bushin de son état, décide de briser les rangs et s’attaque seul aux hommes de Qin en pleine nuit. Je ne sais pas si Bushin est la traduction chinoise de Boucher … mais le moins que l’on puisse dire c’est que l’arrivée d’Houken est … remarquable…

A peine arrivé, il fait couler le sang et découpe littéralement en pièces des centaines, voir même des milliers de soldats sans sourciller. Si Shin se dresse face à lui, c’est Kyoukai qui est la seule capable de résister à la rage et la puissance du guerrier ennemi. Troisième « Homme » fort de l’armée mis en avant, Kyoukai mène un véritable ballet face à Houken, à en faire pâlir les inconnus de Danse avec les stars… Elle virevolte autour de Houken et parvient même à le blesser… pour la première fois en 9 ans, du sang coule du corps du Bushin …

Résultat de recherche d'images pour "kyoukai houken"

 

Note (/5)

Encore une fois, Kingdom frappe très fort et la qualité du dessin de Yasuhisa Hara tape juste. Moubu, Kyoukai et Houken sont les personnages centraux de ces deux tomes et sont merveilleusement mis en avant. C’est d’ailleurs une des forces de ce manga, malgré la pléthore de personnages, tous ont un rôle à jouer et ont leur moment de gloire. Je vous laisse découvrir seul comment se termine ce tome mais sachez que vous n’êtes pas au bout de vos surprises… De mon côté, j’enchaîne sur les tomes suivants et vous en parlerai le moment venu.

D’ici là craquez pour Kingdom si ce n’est pas encore fait et rendez hommage à cette série événement merveilleusement adaptée chez nous.

Partager l'article :