AVIS MANGA : KINGDOM – TOME 12

Date de sortie : 13 Février 2019 – Edition : Meian Edition – Prix : 6.95€

 

LA BAGARRE !

Après un tome 11 où l’état de Qin faisait face à sa véritable première invasion, ce tome 12 nous montre comment ce dernier va se battre pour conserver sa souveraineté et bouter hors de ses frontières les armées de Zhao. Les meilleurs soldats et commandants de Qin sont mobilisés pour l’occasion et sont prêts à en découdre !

 

Shin impérial…

Le gros point fort de ce douzième tome est sans aucun doute l’aspect stratégique qui s’en dégage. Le général Ouki, récemment nommé chef des armées, décide de prendre les stratèges ennemis à contre-pied en envoyant une petite équipe se charger personnellement du général Fûki. Sûr de son disciple, Ouki envoi Shin et son armée de 100 hommes défier les lignes ennemies. Pendant que le combat se joue, enfin c’est ce que pense les généraux ennemis, sur le champ de bataille, Shin et ses hommes prennent par surprise la garde personnelle de Fûki avec pour objectif de se débarrasser de leur leader. Le plan de Ouki est simple, une fois la tête découpée le corps de l’armée sera incapable de se défendre et la bataille sera gagnée.

Malgré une stratégie simpliste, la mise en œuvre n’en est pas moins délicate. Il va falloir tout le génie de Shin et la dévotion de ses hommes pour y parvenir. Bien qu’ils ne soient que cent, l’effet de surprise et leur stratégie seront payants. Malgré de nombreuses pertes, Shin et une toute petite partie de son peloton parviendront à se rapprocher du général de Zhao…

 

 

 

Note (/5)

Ce tome 12 met encore une fois la barre très haute et on se demande où va s’arrêter Yasuhisa Hara. Le fait que Shin soit vraiment mis en avant, comme s’il était LE personnage principal, loin devant les autres est très appréciable tant ce personnage est attachant et touchant. Ouki de son côté est toujours aussi impressionnant, son aptitude à prévenir les moindres faits et gestes des adversaires font de lui un exemple pour Shin et tous les soldats qui l’entoure.

Cependant, c’est bel et bien Shin qui est mis en avant, et ce combat est synonyme de son apogée (pour l’instant) sur le champ de bataille. Les précédentes batailles avaient mis en avant ses qualités de combattant et sa persévérance, ici, c’est son leadership et son intelligence qui s’illustrent.

Visuellement, ce tome est toujours au niveau et les représentations des bataillons, du champ de bataille … sont criantes de réalisme, enfin je pense … je me suis jamais battu à cette époque personnellement…

 

Partager l'article :