AVIS MANGA : DEMON SLAYER – TOME 1 & 2

Date de sortie : 18 Septembre 2019 – Edition : Panini Manga – Prix coffret : 6.99€

C’est LA série dont tout le monde parle. Que ce soit en anime ou manga? Demon Slayer (précédemment connu sous le nom Les rôdeurs de la nuit) est la sensation de la rentrée française.

Disponible en streaming chez Wakanim depuis avril 2019, Demon Slayer est actuellement la série numéro 1 sur la plateforme, que ce soit en accès payant ou gratuit. Si la France l’a découvert en version anime, le succès de la version papier n’est pas en reste puisque plus de 7M d’exemplaires du manga de Koyoharu Gotouge ont été vendu au Japon en quelques 16 tomes (le prochain et 17ème tome sortira le 4 octobre au pays du soleil levant).


Synopsis

Le Japon, au début du XXe siècle. Tanjirô, un jeune marchand de charbon mène une vie paisible jusqu’au jour funeste où il découvre son village entièrement décimé. La seule survivante de cette effroyable tragédie est sa jeune sœur Nezuko qui semble être possédée. Afin de sauver sa sœur et venger sa famille, Tanjirô entame une longue quête dans les pas des mystérieux pourfendeurs de démons. Pour le jeune héros et sa sœur, c’est une longue aventure de sang et d’acier qui commence !

En pleine ère Taishō, Tanjiro doit subvenir, seul, au besoin de sa famille suite à la disparition de son père. Marchand de charbon, il descend comme à son habitude au village voisin pour échanger sa denrée contre quelques pièces ou nourriture. Alors qu’il se fait tard, Saburo, un habitant du village, le met en garde contre les démons qui hantent la forêt et lui conseille de rester chez lui pour se reposer. Malheureusement, cette nuit s’annonce tragique pour la famille de Tanjiro. Alors qu’il arrive à son village, il ne reste plus aucun survivant. S’il pense tout d’abord à un ours, il se rappelle des mots de Saburo et constate avec effroi que ce massacre ne peut qu’être l’œuvre d’un démon… Et, en parlant de démon, Nezuko, sa petite sœur ne s’avère pas être totalement morte. Pas totalement, car même si elle a survécu à l’attaque, elle a été mordu par l’assaillant ce qui a causé sa transformation en démon, et le début de l’aventure de nos deux héros.

 

Tout est bien qui finit mal…

Si ce shonen est assez classique dans son intrigue, il  joue davantage sur le côté dramatique par rapport à ce qu’on peut lire habituellement. Ici, aucun choix, aucun combat, aucune direction ne semble être la bonne option et quelque soit le chemin emprunté, l’histoire de Tanjiro et sa sœur s’annonce tragique. Cet aspect se ressent d’autant plus dans la relation entre les deux frère et sœur, où Nezuko malgré sa transformation, conserve son amour fraternel envers Tanjiro et ne s’attaque pas à son aîné. J’ai d’ailleurs beaucoup aimé ce choix scénaristique de l’auteur qui aurait pu jouer la facilité et faire de la petite sœur une arme létale à même de tuer son frère a n’importe quel moment.

Pour accompagner cet histoire, l’auteur utilise un style peu détaillé mais où les combats prennent tout leur sens et sont ultra dynamiques. Enfin, j’ai également beaucoup apprécié le chara design des personnages ou des monstres. Le style vestimentaire de l’époque, les balafres qu’arborent tous les pourfendeurs de démons, la petite touche namek des démons avec leur capacité à faire repousser leurs membres (avec plus ou moins de cohérence XD)  Tous ces rouages fonctionnent à merveille ensemble. Au passage, la tâche de naissance de Tanjiro me laisse à penser que son destin était tout tracé, qu’il était fait pour affronter cette vie.

 

Note (/5)

Véritable révélation de la rentrée, Demon Slayer risque d’envahir les rayons des librairies à un rythme effréné. Avec son offre de lancement agressive, les deux premiers tomes pour 6.99€, difficile de louper l’occasion et de passer à côté de cette « nouvelle » série.

En parlant de la nouvelle édition, si vous aviez craqué pour la première édition, Panini a eu la brillante idée d’imprimer de nouvelle cover pour remplacer les anciennes (collector) et ainsi avoir une édition de toute beauté dans votre bibliothèque. Il sera possible de vous procurer gratuitement* les jaquettes des tomes 1, 2 et 3 de DEMON SLAYER en point de vente, sur simple présentation de l’ancienne édition. Si votre librairie ne participe pas à l’opération, il est également possible d’obtenir ces jaquettes directement auprès de PANINI MANGA en écrivant à l’adresse presse-bd@panini.frLes jaquettes des tomes 1 et 2 seront disponibles dès le 18 septembre, celle du tome 3 à partir du 9 octobre.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Partager l'article :