AVIS MANGA : REIMP – TOME 1

Date de sortie : Octobre 2021 – Edition : Glénat – Prix : 7,60€

On le sait, enfin on s’en doute, mais le marché du manga en France est très compliqué. Ultra concurrentiel il n’est déjà pas facile pour tous les titres d’exister au sein de leur propre maison d’édition alors pour s’imposer sur le marché français … c’est d’autant plus dur. Imaginez ce que ce doit être au Japon le quotidien d’un représentant commercial qui tente de faire vendre son portefeuille de mangas … et bien c’est ce que nous permet de voir Reimp’, la nouveauté d’octobre de chez Glénat.

Glénat sortira en octobre Réimp' ! - Icotaku

Par son concept original, Reimp’ est très intéressant et nous permet de voir l’envers du décor de ce monde que nous connaissons assez peu finalement. Ce premier tome nous permet donc de suivre le quotidien de Kokoro Kurosawa, une jeune fille qui aurait pu prendre la direction des Jeux Olympiques et d’une des disciplines phares japonaises à savoir le judo… malheureusement une blessure va l’éloigner des tatamis. Alors qu’elle ne connait rien au métier et qu’elle n’était destinée en rien à ce métier, la jeune héroïne va se faire remarquer … d’une façon un peu spécial à son entretien d’embauche et décrocher le graal. Par contre … je ne pense pas que ce soit à répéter chez vous et en entretien d’embauche… Pas sur que sa méthode fonctionne auprès de tous les directeurs ou PDG que vous croiserez en entretien.

Réimp’ ! – Tome 01
S’il est difficile de résumer ce premier tome, il est vraiment passionnant de voir comment se passe le quotidien de Kokoro. Visite au mangaka, négociations avec les boutiques, création des stands … le tout en découvrant un nouveau job. C’est d’ailleurs ce point qui permet de suivre de façon très plaisante le récit je trouve car on arrive assez naturellement a se mettre à la place de la jeune fille qui vit son métier avec passion. De plus, malgré son aspect narratif, le titre use habilement de l’humour et la résonnance du mot Reimp’ (aussi utilisé comme titre de la série), qui sonne comme un cri de joie, un aboutissement dans la carrière d’un chargé d’édition, donne du corps et je dirais même de la tension au titre. On se prend au jeu et on en est presque à encourager Kokoro dans son job…. D’ailleurs, rien à voir, enfin presque, mais à cause de ce titre je me suis acheté les 7 premiers tomes de Bakuman car j’ai vraiment envie de creuser un peu plus cette facette de la création et du monde des mangas.

Le manga Réimp' ! aux éditions Glénat

Alors que ce titre n’a pas forcément été beaucoup mis en avant, je pense sincèrement qu’il vaut le coup d’œil. Naoko Mazda nous expose une héroïne sincère, honnête, touchante pour laquelle l’empathie se développe naturellement et on se prend à se passionner pour ce métier de l’ombre. Qui sait, ce tome va peut-être même créer des vocations chez certains. D’ailleurs, par rapport à ce point, Glénat a intégré en fin de tome un interview de Quentin Gratpanche (Responsable Commercial) qui permet de voir comment se passe la situation en France et son ressenti. Et puis … quel kiff et quel fierté pour lui cela a du être d’être interviewé et retranscrit dans un manga.

Partager l'article :
Étiquettes: