TOUT DRAGON BALL SUPER DANS UN ALBUM PANINI

Il y a quelques jours je vous parlais des Caps, ces petites rondelles en carton qui définissaient à elles seules notre skill dans ma cour de récré des années 90. Il est aujourd’hui temps d’évoquer une autre star :de cette époque, mais qui cette fois ne concerne pas le skill mais plutôt la collectionnite.

Je vous en ai déjà parlé sur le blog ou sur mon compte Twitter pour des séries précédentes, mais il s’agit ici des albums Panini de stickers à coller et à collectionner. Après les films BoG et FnF ou l’arc Survie de l’univers, Dragon Ball Super revient cette fois dans un format stickers avec une édition Ultimate Warriors. Si chacun des albums précédents se concentraient sur un arc précis de la série, ce dernier reprend quant à lui l’ensemble des arcs DBS déjà disponibles (en anime), c’est-à-dire du (second) retour de Frieza à l’affrontement final contre Jiren.

Expert dans son domaine, Panini ne révolutionne en rien le monde du stickers avec cet album mais apporte malgré tout de petites nouveautés qui m’ont plutôt séduit. Chaque arc est mis en avant à sa juste valeur, avec une emphase particulière sur les arcs Black Goku et Survie de l’univers. Les illustrations choisies sont bonnes et sauf erreur de ma part quasi toutes tirées de l’anime.

Néanmoins, ce que j’ai tout particulièrement apprécié avec cette édition c’est la variété des stickers. Bien évidemment, on retrouve les stickers au format classique que ce soit vertical, horizontal ou sous forme de puzzle, mais Panini rafraichit l’art du collage avec des « mini » stickers qui permettent de mettre en avant un personnage spécifique sur la moitié d’un rectangle dit « classique ». Outre ce nouveau format, j’ai aussi apprécié les stickers … dont je ne saurais décrire la forme car variant en fonction des personnages, mais vous pouvez vous faire une idée en observant les photos ci-après.

Alors oui vous allez me dire que cela ne change pas grand-chose, mais au final, entre les nouveaux formats de stickers, le poster (même si j’aurais aimé retrouver la totalité des rosters de chaque univers et pas seulement les dieux et anges) et ses stickers au format unique, et bien je trouve que cet album fait vraiment bien le taf et j’ai bien kiffé encoller ce dernier. Principal défaut néanmoins, si je devais en citer un concernant cet album, les textes qui sont dispersés ci et là au fil des pages … Certaines traductions ou choix d’expressions sont … douteux et auraient mérité une seconde passe à mon humble avis.

Par contre, je dois avouer que pendant mes soirées stickers, je me suis pris à rêver d’une réédition de Panini des premiers arcs de Dragon Ball, ou de Dragon Ball Z… Quel kiff ce serait, et ma main, mes mains à couper que ça marcherait de fou en plus.

Partager l'article :