AVIS MANGA : DR STONE REBOOT BYAKUYA

Date de sortie : Avril 2020 – Edition : Glénat Manga – Prix : 6,90€

Après Colorless il y a quelques jours, voici une autre série où notre belle planète bleue se retrouve dans un triste état. Pour la plupart vous connaissez déjà bien la série initiale de Boichi : Dr Stone, mais de mon côté je n’ai pas encore cédé pour cette dernière. Sans trop savoir pourquoi j’avoue, je suis passé à côté de celle-ci lors de son lancement et n’ai jamais pris la peine de rattraper mon retard. Voyons le positif, cette ignorance me permet de juger Dr Stone Reboot Byakuya sans a priori et en tout objectivité.

Dr. Stone - Reboot : Byakuya | Éditions Glénat

Première chose, et si vous êtes comme moi, vous vous posez peut être la question de comprendre ou non l’histoire de ce spin off sans avoir lu la série originale. De mon point de vu, ce n’est pas obligatoire de l’avoir déjà lu. Je connais rapidement le pitch de Dr Stone et les persos principaux certes, mais l’histoire se passant en parallèle de la période où les humains étaient pétrifiés ce n’est au final pas un problème. L’histoire suit l’expédition des valeureux cosmonautes de la Station Spatiale Internationale qui constatent du haut de leur orbite le triste sort de la planète. Si les passagers ne sont pas tous connus des lecteurs de Dr Stone, certains d’entre eux devraient par contre rappeler des souvenirs aux plus assidus.

VIZ | Blog / When the World Turned to Stone

En effet, l’un, si ce n’est le personnage principal de ce tome n’est autre que Byakuya Ishigami … le père adoptif de Senku et l’auteur des Cents Contes avec sa femme Lilian Weinberg, elle aussi passagère de l’ISS. Ce one shot traite donc des fondateurs du village Ishigami et notamment de la façon dont ils ont survécu et comment ils sont revenus sur Terre. Grâce à un équipage soudé, et la volonté de fer d’un père pour retrouver son fils, les 6 spationautes parviennent à revenir sur Terre grâce à leur qualité… mais pas que.

Dr. STONE Reboot: Byakuya - The Strange Spinoff – OTAQUEST

Pas que ? Oui, et c’est un point intéressant de ce tome, les explorateurs sont aidés dans leur tache par REI 37, un petit robot développé par Byakuya pour les supporter. Pourquoi ce robot est-il si intéressant me direz-vous ? Et bien parce qu’il est l’autre personnage principal de ce récit. Pendant près de la moitié de ce tome, l’auteur se plaît à décrire la vie de Rei, et sa fidélité envers son créateur. Sans expression humaine, j’ai malgré tout trouvé ce petit bout de métal très attendrissant et émouvant. A l’instar d’un Wall E, Boichi parvient à merveille à transposer des émotions et motivations humaines à ce robot et nous fait ainsi presque oublier sa condition.

 

Dr. Stone — Wikipédia

Avec ce spin-off, Boichi densifie encore plus son œuvre Dr Stone et m’a convaincu par la même occasion de me lancer dans l’anime ou le manga, comme il avait déjà su le faire par le passé avec son travail sur le spin-off de Terraformars, Asimov. Ceci dit, même sans avoir lu Dr Stone, j’ai vraiment apprécié cette lecture, normal quand Boichi est aux manettes. L’histoire se comprend d’elle-même, même si évidemment j’ai du loupé quelques éléments et références. Ceci dit, l’auteur fait suffisamment de point sur la situation sur Terre pour nous permettre de raccrocher les wagons. Enfin, j’ai trouvé très touchant le fait de voir cette période de vie de Rei, petit robot à l’origine basique qui a su développer (et se développer …) quasi seul la station en espérant revoir un jour son créateur, Byakuya.

Partager l'article :