SONIC COLORS ULTIMATE … ENFIN UN SONIC NEXT GEN AU NIVEAU ?

Si vous êtes comme moi de la génération qui a grandi avec la guerre des consoles Sega et Nintendo … cela fait maintenant bien longtemps que vous attendez un bon jeu Sonic sur les dernières générations de consoles. Souvent faignants, voir poussifs, voir même catastrophique, depuis la grande époque Sega les jeux Sonic ne sont que l’ombre d’eux même. C’est d’autant plus frustrant que dans le même temps, le plombier moustachu lui réussit sans trop d’encombres les passages d’une génération à l’autre. Alors oui j’avais plutôt apprécié Team Sonic Racing, le jeu avait des bonnes idées et sans être au niveau de Mario Kart, il pouvait offrir une alternative viable, moins exigeante qu’un CTR, et plus fun en coop, mais un jeu de kart … ce n’est pas ce qu’on attend d’un Sonic, qui est avant tout un platformer ultra rythmé. C’est d’ailleurs ce que nous allons tester aujourd’hui avec Sonic Colors Ultimate, le remaster de l’épisode Wii et DS de 2010 … qui est d’ailleurs considéré par beaucoup comme le meilleur Sonic moderne.

Remaster de 2010 mais quid des nouveautés ? Car oui même si la mode est aux remasters et remakes, il est pour moi primordial de ne pas juste proposer un copié/collé HD mais bien une nouvelle expérience, ou du moins une expérience améliorée. Avec ce passage par la case modernité, Sonic Colors Ultimate s’offre un lifting avec une amélioration graphique et un passage à la 4K/60FPS et ajoute quelques contenus par ci par là… Malheureusement, le titre reste ancré dans le passé et la prise en main, et le LD vieillissant se font ressentir assez vite.

Sonic Colors Ultimate montre ses améliorations graphiques et Metal Sonic

Car oui le gameplay reste de 2010 et ce malgré les efforts des développeurs pour rendre ça plus accessible. La mise en place des Tails Save (une sorte de checkpoint bonus) permet de réduire la frustration (surtout dans les deniers niveaux bien prise de tête) mais le mal est plus profond malheureusement. Au-delà de la réutilisation de certains morceaux de niveaux dans d’autres que je peux comprendre, c’est littéralement Sonic qui gâche le plaisir de jeu. Il est lourd, et peu réactif par moment ce qui vous empêche de profiter de votre niveau. Pire, les wisps, ces petits être de couleurs qui sont ici présents pour varier le gameplay en vous boostant certaines capacités ne sont même pas forcément utile pour progresser.

Outre le gameplay, les cinématiques, les temps de chargement … sont malheureusement semblables à ceux d’un autre temps. Sonic et ses amis sont à la limite du flou dans certaines cinématiques et de mon point de vu … ce n’est pas normal. J’ai presque eu l’impression de jouer sur emulateur à ce moment-là… Et c’est dommage car si le boost visuel permet d’avoir certains moments vraiment jolis, enchainer sur une ciné de ce genre fait vraiment tâche.

Sonic Colors: Ultimate montre ses améliorations à travers un trailer - News  @JVL

Concrètement, vous l’aurez compris, on n’assistera toujours pas au retour en fanfare de Sonic. Les équipes de Blind Squirrel Games n’ont pas assez, ou eu assez de budget, revu le jeu en profondeur pour offrir une véritable expérience next gen au hérisson bleu. Ce titre plaira surement aux inconditionnels mais ceux pour qui Sonic n’est qu’une faute de frappe au constructeur de la PS5 auront du mal à accorder leur temps. Pour ceux qui y trouveront leur bonheur, ils pourront profiter d’un contenu, comme à l’époque, assez conséquent puisqu’il faudra compter une bonne vingtaine d’heure je pense pour le 100% et plus si vous souhaitez améliorer vos différents temps et apprendre par cœur chaque niveau.

Partager l'article :