AVIS MANGA : MASHLE – TOME 4

Date de sortie : Septembre 2021 – Edition : Kaze – Prix : 6,99€

La loi du plus fort … est souvent la meilleure même quand on parle de magie. Et ce quatrième tome de Mashle ne va pas à l’encontre de ce précepte puisqu’on retrouve notre héros Mash Burnedead, toujours aussi costaud et ce malgré les pouvoirs de ses adversaires.

Mashle: Date De Sortie, Distribution Et Intrigue De Magic And Muscles Anime  - Tech Tribune France

Première chose dans ce tome, et c’est une bonne chose je trouve, l’action ne se concentre pas uniquement sur Mash. Evidemment il est le protagoniste principal et la majorité du tome lui est consacré, mais l’auteur fait cette fois-ci la part belle à ses accolytes : Dot et Finn. En effet, si notre héros affronte de son côté le numéro 2 de Magia Lupus, les deux jeunes garçons ont fort à faire puisqu’ils se retrouvent face à Love, cinquième croc de Magia Lupus … et à la personnalité … originale. Une sorcière en manque d’attention qui va pousser Dot dans ses derniers retranchements. Cet ado au tempérament insupportable nous apparait alors sous une nouvelle facette, beaucoup plus flatteuse.

Ce tome 4 est aussi l’occasion de voir en action Rayne Ames, le grand frère de Finn, considéré comme l’élu divin. Un allier de choix pour Mash qui est aussi puissant que placide. Bien qu’il vienne en aide à Mash, ce dernier en profite pour le tester … et se rendre compte assez vite de la force du mangeur de chou à la crème.

Encore une fois ce tome se dévore assez rapidement et même si c’est très (trop) rapide, je me suis vraiment délecté de ce dernier. Je rigole toujours autant, et je trouve que l’auteur step up même au niveau des attaques magiques. Elles sont vraiment détaillées et gagnent en gigantismes. Quant aux attaques de Mash … à chaque tome il y en a des nouvelles et elles sont à mourir de rire tant elles sont en décalées par rapport à celles de ses ennemis.
Sans proposer un scénario très profond, Hajime Komoto parvient à nous divertir et nous faire rire avec ses gags et son personnage. Le décalage entre l’univers de la magie et cet anti-héros fonctionne toujours aussi bien et c’est une petite sucrerie que j’adore dévorer.

Partager l'article :