Avis : Ys Origin [PS Vita]

J’ai été contacté il y a quelques jours par DotEmu pour tester le jeu Ys Origin. Qu’on soit clair dès le début je ne connaissais pas du tout cette structure et encore moins le jeu. Si vous êtes comme moi, voici une petite présentation rapide de DotEmu et de leur idéologie.

Société française, COCORICO, dont le retro est au cœur du sujet, DotEmu est spécialisé dans l’adaptation de jeux rétros sur les nouvelles consoles. Malgré son relatif jeune âge la société a quand même réussi de gros coups en adaptant par exemple des jeux comme Another World, Little Big Adventure, la trilogie Double Dragon ou encore le mythique Windjammers dont la sortie est prévue pour fin aout.

Parmi ces licences adaptées sur la génération de console actuelle figure Ys Origin. Initialement sorti en 2006 sur PC au Japon, cet action RPG est considéré comme une des références du genre par beaucoup de joueurs. Plus de 10 après cette sortie PC, il est donc désormais possible de découvrir cette version remasterisée sur PS4 et depuis fin mai sur PS Vita. Le test d’Ys Origin a donc été l’occasion pour moi de ressortir et surtout dépoussiérer ma PS Vita, mais aussi découvrir ce genre de jeu qu’est l’action RPG… En gros pour moi les RPG auxquels j’ai joué se résume principalement à Pokemon et à Legend of Kartia ou FF dans ma jeunesse. Ce n’est pas du tout le genre de jeu que j’affectionne, j’ai revendu Fallout 4 au bout de 2h de jeux, mais pourquoi pas… Let’s try Ys Origin !!

 

 

Les origines du monde

Si j’ai bien fait mes devoirs et comme son nom l’indique YS Origin se passe plusieurs siècles avant les précédents opus et permet ainsi d’enrichir le background de la saga. On ne commencera donc pas le jeu avec le fameux Adol mais avec deux nouveaux avatars que sont Yunica et Hugo. Un personnage de chaque sexe, pas de jaloux #équité.

A noter qu’il est également possible de rejouer l’aventure avec un héros supplémentaire (bien badass cette fois) mais il vous faudra avoir terminé au moins une fois le jeu pour le débloquer.

 

 

RPG mais surtout Action

Comme je vous le disais en préambule, les jeux de type RPG sont loin d’être mon dada comme dirait Omar Sharif.

Moi qui m’attendais à découvrir un énième RPG au tour par tour un peu lourd, j’ai été agréablement surpris. Les combats sont très dynamiques, et rendent l’exploration des donjons relativement fun étant donné le nombre conséquent d’ennemis qui peuplent les différentes salles. Malheureusement, une fois que vous aurez compris le comportement de chaque type d’ennemi, les différents affrontements ont tendance à se répéter et peuvent conduire à une certaine lassitude. Cependant, les ennemis étant suffisamment nombreux et variés, les différentes salles où vous vous affronterez donneront droits a des ballets  d’esquives, d’attaques et de sauts plutôt jouissifs. Je me suis même surpris à retourner dans certaines salles juste pour tester mes compétences en termes de slalom.

 

 

Who’s tha BO$$ ?

Outre les sbires de base qu’il vous faudra défier, les donjons comporteront évidemment leur traditionnel boss et c’est à ce moment-là que toute la difficulté du titre apparaît. J’ai bien dû m’y reprendre une bonne dizaine de fois pour trouver la technique pour défaire le premier par exemple. L’observation sera donc le maître mot pour ces affrontements, d’autant qu’il est possible de rejouer immédiatement le combat dans le cas où vous auriez perdu. Une bonne chose qui nous évite d’être un psychopathe de la sauvegarde.

En ce qui concerne les énigmes, elles ont le mérite d’exister mais ne devrait pas poser de problèmes aux joueurs aguerris par des années de RPG.

En conclusion, malgré ses 10 ans d’existence l’adaptation fonctionne plutôt bien et étant donné le prix du jeu il serait dommage de se priver d’un titre comme Ys Origin. Une petite dizaine d’heures seront nécessaires pour finir votre premier scénario et cela devrait aller un peu plus vite pour les 2 suivants si vous souhaitez découvrir les autres personnages et pourquoi pas hausser la difficulté. Malgré tout, la rejouabilité reste assez faible tant le manque de variété est criant. Il vous faudra combattre les mêmes ennemis et presque les mêmes boss, et donc retraverser 2 fois de plus vos donjons favoris.

Le véritable intérêt une fois le jeu fini réside dans les nouveaux modes de jeu qui seront débloqués comme le Time Attack où vous devrez affronter les boss du jeu dans des temps records, et ce avec votre équipement de base … Un bon moyen de voir qui de vous ou de vos ami(e)s a le plus de skill.

 

Disponible sur PS Vita depuis le 30 mai au prix de 19.99€ sur le site de DotEmu

 

Partager l'article :