AVIS MANGA : MARY KIMPRIDE – LE ONE SHOT DE DJIGUITO

Date de sortie : Juillet 2019

Pour en savoir plus sur Comment commander votre exemplaire de Mary Kimpride ? restez connectés au compte Twitter de Djigui pour être au courant des dernières infos.

Manga - Manhwa - Mary Kimpride

Synopsis: Mary jeune femme souriante part rejoindre l’amour de sa vie dans la petite ville d’OvelTown. Tout se complique lorsqu’en chemin elle croise la route de deux bandits en galère. En effet ces derniers vont lui poser un problème de taille… Arriver à l’heure à son mariage.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Je vais devoir réaliser un exercice que je n’ai encore jamais fait avec cet article et qui s’annonce très compliqué pour moi … Juger le travail d’un ami, et sûrement une des personnes les plus gentilles que je connaisse : Djiguito sensei !

Comme beaucoup, j’ai connu ce talentueux artiste sur Twitter … il y a bien 4 ans je dirais … Depuis, de discussions en discussions, et de rencontres aux événements DBZ aux ramens entre amis … il n’y a qu’un pas.

Et, depuis le temps qu’on parle de son premier manga, le voir réaliser son rêve et l’avoir entre les mains… éveille en moi un réel sentiment de fierté et de joie. Pour tout vous dire, j’ai même une petite larme qui a coulé au moment de finir le tome et de voir mon nom figurer dans les remerciements. Je ne m’y attendais vraiment et ça m’a réellement touché.

Maintenant, c’est à vous de jouer et de permettre à Djigui de continuer à croire en ses rêves. Procurez-vous ce premier one shot car, spoiler, ça envoi du lourd !

 

 

Mary à tout prix !

Mary Kimpride, c’est l’histoire de cette fille, et de sa robe de mariée … racontée en chanson par un cactus mariachi … (normal). Si vous suivez le travail de Djigui, vous devriez déjà connaitre l’héroïne de l’histoire, puisque depuis 2 ans déjà elle est au cœur des petits gribouillages et autres inktober de notre auteur. Preuve que cette idée lui trotte dans la tête depuis quelque temps déjà…

Perdue, en plein désert du far-west américain, Mary Kimpride se dirige dans sa diligence vers un village non loin de là où l’attend son futur époux. Toute demoiselle en détresse qu’elle est, son périple ne se passera pas forcément comme prévu puisqu’elle va faire la rencontre de deux bandidos de grands chemins un peu spéciaux.

received_261758171198625-1

Grimé, c’est bien Djigui qui s’offre un caméo dans son propre manga et qui joue le rôle de gredin bien décidé à dépouiller Mary. Accompagné de son fidèle poulet, mais dépourvu d’armes (et de compote de pommes), Djigui et son ami, vont finalement se muer en compagnons de route et accompagner Mary à sa destination finale. Avec un cheval en hypoglycémie, ils ne pouvaient pas faire grand-chose de plus de toute façon.

 

 

Vous n’avez rien compris à ces quelques phrases ? Logique car avec ce premier one-shot, Djiguito joue clairement la carte du WTF. Que ce soit au niveau de l’histoire, des personnages ou même du champ lexical, l’humour et le côté décalé sont au rendez-vous.

 

FB_IMG_1509563718072

Note (/5)

Je pourrais rentrer un peu plus en détail dans l’histoire mais j’ai envie de vous laisser découvrir par vous-même jusqu’à quel niveau de WTF le récit nous emmène. Si vous êtes un tantinet cinéphile, j’ai ressenti un peu la même impression que devant une nuit en enfer de Tarantino. L’histoire commence ici sur une base tout de même comique, mais dévie petit à petit sur le plus en plus délirant avant que tout ne parte en vrille sur la fin du tome. Le tout dans un rythme super soutenu et un petit hommage au Super Saiyan de Toriyama.

Le choix d’avoir opté pour des dialogues « de cité » sera peut être jugé vulgaire par certains, mais l’opposition des époques fonctionnent très bien, comme dans un Kingdom par exemple. La ville d’OvelTown est également très immersive car les personnages et décors sont superbement travaillés et détaillés, ce qui accentue d’autant plus le décalage précédemment évoqué entre les dialogues et l’ambiance far west.

Enfin, et dernier point concernant le style, moi qui suis fan de son trait, j’ai retrouvé ce que j’aime et apprécie chez Djiguito, ces personnages loufoques, aux formes arrondies mais pas kawaï, avec une identité très marquée qui fait qu’on s’y attache très vite.

 

Pour un premier one-shot, les 89 pages d’histoire m’ont convaincu et suis agréablement surpris par le twist qu’a réussi Djigui. Ce dernier permet de changer drastiquement d’ambiance et j’ai véritablement eu l’impression d’avoir deux histoires en une. Si Mary donnait l’impression d’une demoiselle en détresse un peu naïve au début du tome, elle se transforme petit à petit en femme forte #GalGadot pour finir en apothéose dans une conclusion dramatique qu’on ne voyait pas venir.

Pour en savoir plus sur Comment commander votre exemplaire de Mary Kimpride ? restez connectés au compte Twitter de Djigui pour être au courant des dernières infos.

PS : Spécial dédicace au duo Djigui/poulet que je veux absolument revoir dans un prequel ou une série au long court. Le potentiel comique de ces deux-là est assez fort pour exister en tant que tel !

received_1075093765962925

Partager l'article :