UNRAVEL 2 : A DEUX C’EST ENCORE MIEUX !

La grande messe du jeu vidéo avait lieu la semaine dernière à Los Angeles. Un E3 plutôt calme cette année, pendant lequel nous avons surtout vu de nouvelles images de jeux déjà annoncés.

Côté EA, la grosse annonce était évidemment Anthem et ses nouvelles images de gameplay. Mais au milieu de tous ces jeux AAA, un petit bout de ficelle rouge a créé la sensation en s’annonçant disponible en direct du salon. Alors que personne ne l’attendait, Unravel 2, le puzzle platformer de Coldwood Interactive est apparu sur les stores PlayStation et Xbox en même temps que son annonce lors de la conférence EA. Un coup de maître niveau communication puisque le jeu a rapidement trusté les premières places sur Twitch les heures suivant sa disponibilité.

Tu me tiens, je te tiens !

Si le cœur du jeu reste le même, le gameplay change quant à lui complétement par rapport au premier opus sorti il y a déjà plus de 2 ans. Pour les béotiens, dans le jeu orignal vous jouiez un petit personnage de laine qui devait avancer au sein de niveau en faisant attention à ne pas vider sa pelote de laine.

Dans cette deuxième mouture, plus question de gestion de la laine. Vous incarnez ici deux personnages reliées par un fil. Et c’est bien là tout le renouveau du gameplay. Le jeu est entièrement jouable en coop (local uniquement pour le moment) et la résolution des puzzles passera par une utilisation intelligente de vos deux personnages. Pour celles et ceux qui comme moi ont un(e) ami(e) qui ne joue pas, ne vous inquiétez pas, le jeu est intégralement jouable en solo.

Le switch d’un personnage à l’autre se fait facilement, et la possibilité de fusionner les deux Yarny en un est également une feature très intelligente, évitant ainsi de faire le yoyo.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

A deux c’est mieux !

Je vous vois arriver avec vos gros sabots ! Oui le jeu, et les énigmes, sont pensés pour le coop mais l’ensemble est bien jouable en solo.

Vous allez pouvoir manipuler successivement les deux Yarny et ainsi passer les obstacles. Par exemple, situation assez fréquente : vous êtes face à une plateforme trop éloignée pour être atteinte en sautant. Il faudra alors de défusionner vos personnages, ancrer l’un des deux au bord de la première plateforme, descendre en rappel avec le second et vous balancer au bout de votre fil pour ensuite sauter sur votre objectif. Une fois votre avatar arrivé, reprenez le contrôle du premier Yarny et rejoignez le en remontant le fil.

Si cette mécanique peut paraitre un peu lourde, elle est très fluide à jouer et rapidement intégrée. Outre ces instants de balancier il vous faudra également jouer avec votre fil pour vous en servir de trampoline, de rampe pour y faire glisser des objets, de points d’ancrage supplémentaire … Et, comme dans le premier épisode, vous pouvez vous accrocher à des points de fixation vous permettant de vous balancer, faire des nœuds … Le tout étant très bien pensé puisque le jeu a été imaginé de sorte à ce que vos fils ne s’emmêlent pas (contrairement à nos écouteurs) et que vous puissiez avancer sans problème.

De plus, si vous êtes réellement coincé, cette version intègre un système d’aide qui vous donnera quelques pistes sur la résolution du casse-tête. Bien pratique dans certains cas…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Scénario oubliable

En ce qui concerne la durée de vie, comptez entre 30 et 40 minutes par niveau pour la première tentative. Le jeu comportant 7 niveaux il faudra compter 5h environ pour compléter la trame principale. Si vous souhaitez débloquer tous les objectifs secondaires de chaque niveau vous pouvez facilement monter à 10h de jeu, sachant qu’en plus une zone défi est présente avec des mini puzzle à résoudre pour délivrer d’autres Yarny.

J’ai beaucoup apprécié ces petits casse-tête où la précision et le timing sont primordiaux. En bonus, chaque challenge vous permettra de débloquer de nouvelles options visuelles pour votre Yarny : couleur de la laine, forme de tête, de yeux …

A l’instar d’Unravel premier du nom, l’ambiance visuelle et graphique est tout bonnement sublime. Le photoréalisme et l’utilisation de la perspective mettent toujours aussi bien en valeur Yarny et sa petite taille. Un côté Chérie j’ai rétréci les gosses … La poésie en plus.

Si je devais mettre en avant une faiblesse du jeu c’est son scénario. Anecdotique, assez flou, ce qu’il se passe en fond n’est vraiment pas très clair et rapidement oubliable. Au final on sera davantage concentré sur ce qui se passe au premier plan avec cette petite étoile filante qui nous guide ou ces braises incandescentes toujours prête à nous bruler.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Note (/5)

Outre le scénario, Unravel Two améliore grandement l’expérience de jeu par rapport à son prédécesseur. Le mélange puzzle/réflexion y est beaucoup plus poussé et beaucoup plus exigeant, et ce mode coop a été très bien intégré. Il ne manque qu’un ajout de coop en ligne dans les mois à venir et ce sera le top.

Adepte de ce genre de platformer bien prise de tête je me dois de saluer le sadisme des développeurs qui me rappelle à mes jeunes années d’apprenti level designer

Partager l'article :