AVIS MANGA : KAIJU NO8 – TOME 1

Date de sortie : Octobre 2021 – Edition : Kaze – Prix : 6,99€

Sans le savoir, vous connaissez surement déjà l’existence des Kaijus dans la culture japonaise … avec le plus connu d’entre tous : Godzilla. Pour les mangaddicts l’exemple récent le plus parlant reste surement Jagaaan ou encore One Punch Man où le monde que nous connaissons est en proie aux attaques successives des bêtes mystérieuses (traduction littéraire de kaijus). Avec Kaijus No 8, Naoya Matsumoto joue avec cette légende urbaine japonaise et nous propose une vision inédite de ses kaijus.

Le phénomène Kaiju No. 8 arrive déjà en France chez Kazé! - Gaak

Dans un Japon contemporain, nous suivons le quotidien des Force de Défense, en charge de la destruction des kaijus, et … de l’équipe de nettoyage. Et oui … on voit souvent en action les héros qui sauvent le monde, mais on ne voit jamais les petites mains qui viennent ramasser tripes, cervelles et autres os qui trainent un peu partout en ville… Vous pensez que Tony Stark va ramasser lui-même les restes des troupes d’Ultron par exemple ? Non, c’est bien évidemment un employé de la ville sous payé qui va s’en occuper, mais, je m’égare. Au sein de cette équipe de nettoyage brille un homme par son efficacité, Kafka Hibino. Lui qui a tenté a plusieurs reprises de rentrer dans les troupes de défense sans jamais parvenir à franchir la dernière étape du test a su trouver une porte de sortie avec ce job de nettoyeur.

Sa vie va résolument changer le jour où, après une intervention, il est sauvé de justesse puis hospitalisé … mais n’est plus vraiment le même. En effet, lors de son séjour à l’hôpital, une mystérieuse bête volante rentre dans sa gorge et le transforme … en kaiju… Oui oui, vous avez bien lu. Alors ce n’est heureusement pas le kaijus gigantesque de 100m de haut … mais suffisamment pour ne plus rentrer dans son pantalon Uniqlo préféré… Nous apprendrons plus tard, qu’il est dénommé comme le Kaiju No 8 (comme le titre le laissait supposé) et que donc d’autres humains ont subi ce genre de mésaventures … Mais si vous voulez mon avis. Ca m’étonnerait qu’ils soient tous aussi bien intentionnés que Kafka.

@majinblog OMG … Ce #presskit #kaijuno8 de chez Kaze est juste incroyable … vous n’êtes pas prêt. Clairement #manga #collection #weeb #otaku ♬ Kaiju – Chris Travis

Une fois métamorphosé, et surtout, une fois qu’il a pu apprendre à maîtriser son corps pour ne pas se transformer à la moindre occasion, Kafka tente une nouvelle, et dernière fois d’entrer dans les forces de défense. Avec ce nouveau corps, et la puissance qui en dégage, il s’estime sûr de réussir ce point de passage obligé. Malheureusement, tout ne se passe pas comme prévu, et Kafka va devoir montrer l’étendu de sa puissance et qui sait, révéler son identité à ceux qui chassent les Kaijus du matin au soir.

Death of Humanoid) Kaiju No. 8 Chapitre 31 Spoilers & Date de sortie - AnimeHighligh

Elle est là ! La grosse nouveauté Kaze dont on entendait parler depuis plusieurs mois est enfin disponible en France et confirme tout le bien qu’on lisait d’elle. Outre le presskit incroyable que j’ai eu la chance de recevoir. Cette édition est vraiment très sympa et la cover, avec son aspect métallisé, rend magnifiquement hommage à ce fameux Kaiju No 8.

En ce qui concerne l’œuvre de Matsumoto, moi qui n’avais pas du tout accroché à Pochi & Kuro (son premier manga), je suis ici sous le charme. Que ce soit son dessin, l’intrigue où les scènes d’action, ce premier tome est un sans faute vraiment haletant qui donne envie d’en apprendre plus sur la suite de ce monde qui regorge de nombreux mystères. Malgré l’aspect mystique des Kaijus, l’univers est cohérent et prenant. On s’attache très rapidement à cet anti-héros banal qui pourrait être n’importe qui. Voir son destin changer, sans en savoir plus pour le moment, ajoute à l’intrigue une sensation de mystère. Pourquoi lui ? Pourquoi l’espèce d’insecte qui est entré en lui le cherchait lui ? Est-il vraiment maître de son pouvoir ? … Tant de questions sont soulevées, et vous voulez la bonne nouvelle ? Ce premier tome ne répond clairement à aucune d’entre elles ^^ il va donc falloir patienter et se jeter sur les prochains tomes pour en savoir plus !

Partager l'article :