FUKUSHIMA : CHRONIQUE D’UN ACCIDENT SANS FIN

Il y a une semaine, le Japon fêtait tristement le dixième anniversaire de la catastrophe de Fukushima. Un drame qui aura évidemment marqué le Japon, mais aussi le monde entier. A l’instar des Twin Towers de NYC ou de Notre Dame, tous ceux qui ont vécu en direct ces évènements se souviennent d’où ils étaient et ce qu’ils faisaient.

https://i2.wp.com/www.letelegramme.fr/images/2021/03/09/apres-nuit-noire-sur-brest-un-maillot-pour_5570678.jpg?w=595&ssl=1

Bertrand Galic et Roger Vidal font partie de ces personnes marquées à vie par ce drame et viennent donc 10 ans après, nous présenter les événements grâce à cette BD racontant l’envers du décor. Ce récit se place dans les yeux de Masao Yoshida, employé de la société TEPCO et directeur de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi. Les auteurs débutent ainsi leur histoire en prenant comme point de départ la commission d’enquête censée juger les agissements de Yoshida. S’en suit alors un long calvaire pour l’ingénieur qui doit revivre jour par jour ce drame d’une vie.

Fukushima
Il est toujours étrange de lire un drame en BD, et celle-ci ne fait pas exception. En sachant ce qu’il s’est passé, et le nombre de victimes que ce tsunami a causé, les pages sont très difficiles à lire. Chaque décision de Yoshida, et surtout le dédain avec lequel les membres de la commission ou du gouvernement jugent ses décisions est pesant et appuie d’autant plus la violence de la tragédie. Si certains comics décident de mettre en avant des héros vêtus de cape et de collants, il est aussi bon de rappeler que des fois les héros se cachent parmi nous et ne sont pas mis sur le piédestal qu’ils méritent.

Si personnellement j’étais au courant de la catastrophe de Fukushima, je ne savais rien sur Masao Yoshida et son équipe. Un peu comme la série Chernobyl, je trouve que voir, ou lire ce que ces personnes ont vécu et traversé pour sauver leur compatriote, admirable. Et, les deux auteurs français parviennent à retranscrire l’émotion et la fébrilité des protagonistes à merveille. Souvent touchant, voir dramatique, c’est littéralement le souffle coupé que j’ai lu les 116 pages de cette BD, que je ne peux que vous conseiller.

Fukushima: chronique d'un accident sans fin vu de l'intérieur en BD

Enfin, détail intéressant que je trouve original et … génial, le fait d’avoir intégrer en fin de bouquin des documents d’enquêtes, schémas … sur la catastrophe. C’est une excellente idée et cela permet de rajouter du contexte et du concret sur ce qu’on vient de lire. De plus, l’édition est vraiment top et la qualité des dessins et dialogues du haut niveau.

Si Fukushima Chronique d’un accident sans fin est recommandé par Science et vie, il l’est aussi par moi. Assurément une BD à posséder pour les fans de BD et d’histoire.

Partager l'article :
Étiquettes: