DREAMS : UN REVE ONIRIQUE AU PAYS DES CREATEURS

Si le 14 février 2020 était synonyme de St Valentin pour de nombreuses personnes, cette date coïncidait également à la sortie de la dernière idée ambitieuse du Studio Media Molecule, notamment connu pour les licences Little Big Planet et Tearaway. D’ailleurs, si vous faites le parallèle entre ces deux séries, et Dreams … l’ADN du studio est clairement omniprésent et on sent qu’avec ce dernier ils sont arrivés au bout de ce qu’ils avaient commencé à imaginer avec LBP et qu’ils ont pu livrer l’expérience ultime de création de contenus.

 

La part belle aux créateurs

Si Little big Planet avait été pour moi une des raisons d’acheter la PS3 (❤ Sackboy), Dreams fait clairement office d’OVNI et ne plaira surement pas à tout le monde tant le concept est original. Le jeu fait honneur à la création et aux créateurs en tout genre … et pas seulement de JV.

 

 

Avec LBP, Media Molecule avait déjà initié les premières lignes de Game Design de Dreams, mais, même si l’expérience était vraiment top et que certains avaient pu créer des niveaux complètement fou, Dreams passe à un tout autre niveau. Les restrictions de LBP faisaient que les créations ne pouvait être qu’en accord avec le gameplay (unique) de base, or, ici, aucun gameplay ne bloque l’imagination des joueurs. C’est un jeu pour créer des jeux, films, musiques … Un bac à sable géant dans lequel le joueur va pouvoir prendre en main tous les outils qui lui sont mis à disposition pour créer son jeu, sa vision… et c’est assez fou !

 

Axel follet

Vous allez prendre le contrôle d’un petit follet, un être malicieux qui va vous permettre de prendre le contrôle des différents avatars lors de la progression mais qui vous servira aussi de mains lors de la création des niveaux. Ces petites bêtes permettent aux joueurs de visualiser son positionnement et servent clairement de souris. S’il n’est pas forcément simple des les utiliser au début, le coup de main vient assez vite … sauf en mode édition où personnellement j’ai rapidement lâché l’affaire. J’ai eu beaucoup de mal à me repérer, déplacer dans le menu. Tant et si bien que j’ai carrément drop dès le tutoriel et ai préféré passé du temps sur les créations des autres joueurs que d’essayer de créer un pauvre niveau totalement pourri. J’y reviendrai surement plus tard.

En ce qui concerne ce qu’on appelé le mode histoire, la diversité est au rendez-vous, et l’exploration du Dreamiverse … qui est tout simplement incroyable de par sa multitude de contenus, est jouissive. Au lancement, le jeu vous conseille, où plutôt expose en premier les contenus créés par Media Molecule, que je vous conseille de faire. Leurs créations sont de véritables démo technique de Dreams et permettent d’avoir une bonne idée de ce qu’il est possible de faire. Le rêve d’Art est vraiment top et mérite de s’y attarder. Parallèlement à ça, vous pourrez tout a fait commencer par des contenus originaux et rien de vous empêche de choisir ce à quoi vous voulez jouer. Cette liberté est d’ailleurs fortement appréciable.

 

En ce qui concerne le contenu … difficile d’en parler car celui-ci est potentiellement infini et se limite à la seule imagination des joueurs. Mais sachez que vous trouverez de tout, du très bon, comme du moins bon. Mais si je prends pèle mêle les « -like » que j’ai pu jouer en quelques heures de jeu : Katamari damacy, Wipeout, Zelda, Mario, Sonic, Lego, Crash Bandicoot, Spyro, Dead Space … mais aussi des concepts tous plus originaux les uns que les autres.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Si le potentiel est infini, ce jeu risque de créer bon nombre de vocations et je suis curieux de voir si des jeux réalisés sur la plateforme, car au final c’est véritablement plus une plateforme de partage qu’un jeu, vont déboucher sur de vrais projets. Ayant quelques idées en tête qui mûrissent en moi depuis mes années d’études en Game Design … Je suis curieux de voir si j’arrive à réaliser ces projets.

Très atypique, pas sûr que ce jeu convienne à tous, mais si vous êtes curieux, fan de jeux indés ou aimez toucher à pleins de petits jeux divers et variés, alors ceci est fait pour vous. Si par contre, vous avez l’habitude de prendre des jeux pour l’immersion, la durée de vie … vous serez peut être déçu et je vous conseille d’attendre une baisse de prix (et une offre d’autant plus conséquente ingame) pour vous le procurer.

 

Partager l'article :