AVIS MANGA : EGREGOR – TOME 1

Date de sortie : Février 2019 – Edition : Meian– Prix : 6.95€

 

Synopsis :

Foa est un jeune forgeron qui aspire à créer des lames exceptionnelles afin que les chevaliers Egides puissent protéger le peuple comme il se doit. Mais le jour où son village est menacé par une « Moisson », ces tueries de masse perpétrées par les sanguinaires Faucheurs, le destin semble indiquer à Foa que le temps est venu pour lui de prendre les armes…

 

Si le nom d’Egregor vous dit quelque chose c’est tout à fait normal. Cette nouvelle édition est un reboot d’une série initiée en 2017 mais abandonnée à cause de petits désaccords entre les deux dessinateurs… Après ce premier échec d’adaptation, c’est finalement Kim Jae Hwan, connu pour son travail sur le manga Warcraft, qui a été choisi pour rendre vivant le roman du petit frenchy Jay Skwar.

 

 

Dieu m’a donné la Foa …

L’histoire se déroule dans un monde à l’ambiance médiévale; où le jeune Foa, apprenti forgeron de son état, va devoir affronter un mal ancestral qui hante les villages aux crépuscules précédant les soirs de pleine lune. La moisson sanglante, c’est le nom de cette nuit d’horreur, est une sorte de roulette russe mystique au cours de laquelle un village est attaqué au hasard par une bande de faucheurs, dont le seul but et de décapiter le plus de monde possible … Pas la folie folie donc ….

Face à ces massacres organisés, les différents villages se sont vu attribuer un guerrier pour les défendre. Ces « Egides » suivent un entrainement particulier et ne semblent pas être choisi au hasard… (mais je vous laisse la surprise).

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ils m’entrainent au bout de la nuit … Qui ça ? Qui ça ?

Plutôt habitué à forger qu’à combattre, Foa va devoir prendre les armes qu’il aime tant fabriquer pour affronter les faucheurs et défendre son village. Contrairement à l’accoutumée, la moisson ne va pas avoir lieu au crépuscule mais en pleine nuit ! Une nuit inédite mais un choix qui ne semble pas si anodin de la part des faucheurs. Venu aidé l’Egide et les autres hommes du village restés pour le défendre, Foa et ses amis vont unir leur force et compétence propre pour déjouer le plan des démons. Une (première) bataille sanglante va alors avoir lieu …

 

 

Note (/5)

Très clairement inspiré de Berserk, ce premier tome est une bonne entrée en matière dans cette « nouvelle » série éditée chez Meian. Si les dernières pages nous réservent quelques surprises, ce tome joue clairement le rôle d’introduction pour la suite et son objectif est de bien présenter le pitch de la série : les personnages, les légendes, l’univers … et nous devrions vraiment rentrer dans les détails avec les tomes suivants. D’ailleurs, vu comme se termine le tome, je ne serais pas étonné de voir une petite ellipse temporelle de quelques mois ou années débarquer  …

A l’instar de Berserk, le point fort d’Egregor semble irrémédiablement être les combats, qui s’annoncent nombreux et sanglants ! Petit bémol concernant ces derniers par contre : une lisibilité parfois difficile qui peut vous faire décrocher légèrement de l’action. Il m’est même arrivé de revenir quelques pages en arrière pour bien comprendre ce qu’il venait de se passer.

Mêlant à la fois fantastique et fantasy, Egregor est une découverte fort sympathique, dont l’intensité va je pense monter crescendo. Le premier tome est assez simple mais a le mérite de bien poser le cadre et d’offrir une belle promesse concernant le rendu des combats. La fin est assez mystérieuse pour susciter l’intérêt et nous faire nous poser un tas de questions sur ce qu’il adviendra de nos 4 jeunes héros…

Partager l'article :