PUBG ENFIN DISPO SUR PS4

Si 2018 était l’année du Battle Royale, 2019 risque d’être dans la même veine. L’hégémonie sans partage de Fortnite est telle qu’Epic Games a même réussi à faire flancher Sony sur le cross-platform … C’est dire si le genre est désormais incontournable. Si le jeu au Lama est la référence, le challenger (drôle de dire cela quand on connait l’histoire entre les deux) qu’est PUBG a profité des fêtes de fin d’année pour se glisser sous le sapin des possesseurs de PS4. Une sortie très tardive puisqu’elle intervient quasi 1 an jour pour jour après la sortie de la version Xbox One. Dans le monde actuelle du JV où tout va très vite, et où il y a de plus en plus de titres au rayon des nouveautés, la pression est grande sur cette version PS4 et il va falloir avoir les reins solides pour contrecarrer Fortnite qui est, rappelons le, gratuit, même sur console…

Un PUBGlic plus mature ?

Ok, ok Fortnite touche à toute les tranches d’âge, cependant il m’est avis que la majorité de son public reste jeune, voire très jeune. Son aîné, PUBG, étant plus réaliste, moins coloré et « glamour » n’est pas forcément sur le même type de public. Je ne vais pas évoquer le terme de casu, car je n’en suis pas fan et on est tous le casu de quelqu’un, mais on va dire que les anciens de CS se retrouvent peut-être plus sur un PUBG que sur du Fortnite (sauf pour faire des vues sur Youtube). Et personnellement c’est aussi sur le jeu de chez Bluehole que je me retrouve davantage. Je n’ai jamais été fan du concept de construction par exemple, qui même s’il fait partie intégrante de son gameplay m’empêche d’apprécier Fortnite.

Vous l’aurez compris c’est avec joie que j’ai lancé la galette (c’est la période me direz-vous) et sauté de mon avion pour découvrir cette version PS4 de PUBG.

Quid de cette version PS4 ?

Vous connaissez déjà tous PUBG (version PC) donc pas vraiment d’intérêt pour moi de vous détaillez le gameplay, les spécificités du jeu … Nous allons donc aller directement au cœur du sujet et voir en détail les principales différences entre la version PS4 et la version PC.

Tout d’abord, version console oblige, le passage à 30 FPS impose certaines modifications graphiques. On observe donc un downgrade assez important que ce soit sur PS4 ou PS4 Pro. La qualité des textures a été revue à la baisse, les éléments apparaissent à quelques dizaines de mètres seulement et offre ainsi moins de profondeur de champ. Pour les joueurs PC équipés d’un bon matos, cela risque de piquer un peu au début. Au début seulement, car malgré cette baisse de qualité, l’immersion se fait toujours aussi rapidement et vous oublierez ces petits détails qui ne sont pas vraiment les raisons pour lesquelles vous jouez à PUBG de toute façon.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Outre le downgrade graphique, le jeu souffre également d’un petit retard de version par rapport à son grand frère PC, mais possède à l’inverse aussi quelques nouveautés. Par exemple, il sera possible de s’entrainer et ainsi prendre en main les contrôles à la manette (que nous verrons juste après).

Toujours dans cette optique d’appréhension et de prise en main, 2 « jeux » sont disponibles sur le CD : PUBG et PUBG PTS … Que veut dire ce nouvel acronyme ? Private Test Server, une fonctionnalité qui vous permettra de tester en avant-première les features et update en cours de test.

A contrario, impossible de choisir  sur quelle zone de combat atterrir, vous serez donc parachuté aléatoirement sur Erangel, Miramar ou Sanhok.

Enfin pour finir, dernière différence principale par rapport à la version PC … le clavier … évidemment.

La prise en main manette se fait très facilement et reprend les principes de base des shooters, il est possible d’utiliser aussi bien la vue FPS que TPS, l’accès à la map se fait quasi instinctivement via le pavé tactile et l’inventaire via la touche option. Rien de bien révolutionnaire de ce côté-là. La gestion de l’inventaire demandera à la limite un petit temps d’adaptation mais 2-3 parties devraient amplement suffire à votre formation militaire.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Note (/5)

Au final ce portage console fait très bien le taf’. Bien que downgradé et avec plusieurs versions de retard, si vous n’êtes pas un gros joueur PC et souhaitez voir autre chose que du Fortnite, PUBG est une excellente alternative au genre Battle Royale. La prise en main est agréable et rapide, ce qui est un critère décisive pour un shooter console. Les parties sont tout autant rythmées et s’enchainent aussi bien sur PS4 que sur PC.

Enfin, pour fêter la nouvelle année vous pouvez tenter votre chance et remporter une version PS4 de PUBG en RT le tweet suivant :

Vous pouvez également doubler vos chances en postant un commentaire sous cette article.

Le gagnant sera annoncé le vendredi 18 janvier !

Bonne chance.

Partager l'article :