AVIS MANGA : TOKYO REVENGERS – TOME 17

Tokyo Revengers, tome 17 … et malgré déjà 16 tomes, une dizaine de voyage dans le temps, de morts épargnées, de futurs modifiés, Ken Wakui parvient encore à nous surprendre dans ce tome et nous faire comprendre les raisons des nombreux échecs de Takemichi.

Tokyo Revengers – Tome 17

Conscient que son dernier voyage dans le temps était surement le dernier, Hanagaki Takemichi décide de prendre les choses en main une fois de plus. Malgré l’état de délabrement dans lequel se trouve le Tokyo Manjikai, ceux qui restent sont bien décidé à affronter le Tenjiku. Désormais leader des Blacks Dragon, le jeune garçon est plus motivé que jamais, et l’obstacle numéro 1 se nomme encore et toujours Kisaki … qui de son côté est prêt à tout pour assouvir sa faim de pouvoir.

https://i1.wp.com/images.bfmtv.com/HM03IVcvWZpNQx5B5Bsjg5g4fOI=/0x0:2048x1152/2048x0/images/L-anime-Tokyo-Revengers-1159310.jpg?w=595&ssl=1

Et quand je dis prêt à tout, cela fait directement lien avec la surprise dont je vous parlais dans le premier paragraphe. Je ne vais rien spoiler ici, mais j’étais sur le c** en lisant ce tome. La cruauté de Kisaki est sans limite et sa haine de Mickey sans pareil. Mickey, d’habitude si fort et sûr de lui, nous montre dans ce tome 17 une nouvelle facette de sa personnalité. Lui qui a complétement craqué dans le dernier futur que vient de visiter Takemichou, nous apparait apaisé, sensible. Comme si cette course à la grandeur n’avait que trop duré, et que pris au piège de par son statut, il était las de tout cela.

Tokyo Revengers Saison 2 Date de sortie, Où regarder ? - Sortie.news

Malgré 17 tomes (et 26 en cours au Japon), je suis toujours porté par l’intrigue de Ken Wakui. Si personnellement j’ai du mal à voir où l’auteur va nous amener par la suite, 10 tomes c’est encore long niveau intrigue … je me satisfais encore pour le moment de ce que nous propose Ken Wakui. Les personnages gagnent encore en personnalité et profondeur. Et même si certains nous quittent, leur mort nous apparait comme une lumière pour expliquer les différents futurs, jamais vraiment apaisés, vécus par Hanagaki.