THE OUTER WORLD : PREMIER DLC SUR SWITCH

Avec sa douzaine d’heures The Outer Worlds méritait bien quelques DLC (d’où les deux DLC déjà annoncés). Disponible depuis quelques temps déjà sur les autres plateforme j’ai pu tester ce premier contenu additionnel Peril of Gorgon désormais jouable sur Nintendo Switch.

Qu’on soit clair tout de suite, Peril of Gorgon n’arrive pas avec la prétention de révolutionner TOW. Ce DLC s’appuie sur les points forts du jeu et côté gameplay se contente de ramener des nouvelles armes, ou des variantes d’éléments déjà existants.
Malgré l’absence de nouvelle mécanique, le DLC n’est pour autant pas dépourvu de nouveauté car ce dernier nous permet de visiter une nouvelle planète … Gorgone, accompagnée d’une nouvelle trame scénaristique toujours aussi efficace comme Obsidian sait le faire.

Ayant installé The Outer World en même temps que ce premier DLC, je ne peux vous parler des améliorations visuelles amenées par les MAJ. Malgré tout, de ce que j’ai pu lire à droite à gauche pour compléter cet article, le jeu est a priori plus stable qu’avant, notamment sur Gorgon qui bénéficie d’un traitement particulier. De mon côté je trouve que les zones de jeu en extérieur sont assez pauvres, notamment quand la flore est conséquente. Cependant, une fois dans des bâtiments, le jeu est beaucoup plus sexy et agréable à l’œil.

Côté gameplay donc, comme je vous disais pas vraiment de différence avec la story principale, on reste sur un shooter RPG avec le cercle vertueux : kill – loot – equip.

How To Start The Outer Worlds' Peril On Gorgon DLC

En ce qui concerne l’histoire de ce DLC, je me suis rendu dans la cale de mon vaisseau (lieu du spawner pour lancer le contenu) autour du niveau 15 pour y trouver un mystérieux colis contenant le bras d’un vieil ami du nom de Montoya… L’espérance de vie de notre ami semble plus que compromise donc, mais en plus de son membre, Chance Montoya, qui n’a jamais aussi mal porté son prénom, nous laisse un message nous incitant à partir sur la planète Gorgone. Une fois sur place, on y trouve une planète au loin très attirante mais une fois le sol foulé, on se rend rapidement compte que tout n’est plus que misère et désolation. Les pillards et pirates y font la loi, et, en tant que sauveur de la veuve et orphelin, vous allez mener l’enquête concernant la disparition d’une scientifique de renom, dont la fille veut connaitre la vérité.
Malgré ce pitch assez dramatique, l’humour noire de la série est toujours présent et devrait donc plaire aux fans de cet opus.

Obsidian présente The Outer Worlds: Peril on Gorgon – PlayStation Blog en  français

Avec 5h de jeu environ, Péril sur Gorgone est une petite sucrerie appréciable pour ceux qui ont aimé The Outer World et sont en recherche d’aventures supplémentaire. Pour les autres, le DLC est assez basique je dirais et on arrive assez rapidement à deviner le fin mot de l’histoire.
Personnellement, j’ai bien aimé cet ajout de planète qui possède sa propre identité même si certains bâtiments ou autres éléments ont été recyclés. Cette nouvelle histoire permet de se replonger dans une autre intrigue et le surplus d’heures de jeu est toujours appréciable.

Partager l'article :