AVIS MANGA : JIZO

Date de sortie : Octobre 2020 – Edition : Glénat – Prix : 10,75€

 

Julien, papa d’un enfant de 3 ans et d’un bébé de 6 mois, pleure tout seul dans son canapé en lisant Jizo

Clairement ce n’est pas par ces mots que je pensais commencer ma review quand j’ai reçu ce one shot de Glénat. Première collaboration entre Mato, une jeune illustratrice japonaise et Mr Tan alias Antoine Dole, scénariste de BD (Mortelle Adèle), de manga (4Life), et de romans jeunesse (Ueno Park), Jizo est un conte qui explore le folklore japonais à la manière d’un Voyage de Chihiro. Tout comme l’amitié entre Aki et Jizo qui se construit, Mato et Mr Tan conjuguent leurs talents et leur sensibilité dans ce très bel ouvrage qui ravira petits et grands !

Jizo - Manga série - Manga news

Aki ne retrouve plus le chemin pour rentrer chez lui. Tout le monde semble indifférent à cet enfant perdu. Tous… sauf Jizo, un étrange garçon sorti de nulle part. Est-ce un enfant des rues ? Va-t-il vraiment le ramener chez lui ? A-t-il raison de le suivre dans le temple où il l’emmène ? Malgré son grand sourire, Aki peine à faire confiance à son nouvel ami. Surtout qu’une effroyable sorcière chasse les enfants à la tombée de la nuit…

 

Jizo

Jizo commence (presque) comme n’importe quelle histoire pourrait commencer. Ce petit garçon égaré au nom de Aki est perdu, seul, enfin pas vraiment. Un jeune orphelin du nom de Jizo lui vient en aide et l’accompagne pour sa première nuit dans la rue. Malgré le fait que Jizo lui vienne en aide, Aki n’est pas 100% rassuré de passer la nuit avec ce mystérieux enfant. Cependant, Jizo n’est pas le seul être étrange dans cet forêt. Alors qu’Aki tente retrouver sa mère, une sorcière étrange hante les lieux à la recherche d’enfants errant seul. Cette vieille dame se promène avec de grandes chaînes lui permettant d’attraper les enfants esseulés… pour les dévorer … Ca calme hein ? Pas franchement envie de vous perdre vous ou votre enfant …

Empli de mystères (et cette review dépourvu de spoil), Jizo recèle bien des secrets, et, on se prend vraiment d’empathie pour Aki. Comment se fait-il que le jeune Aki soit complètement ignoré des passants ? Qui est cette sorcière ? Et que veut ce Jizo ?
Si vous êtes déjà parti au Japon, ou si vous avez quelques connaissances en bouddhisme, vous aurez décelé ci et là, les différents indices qui ont été semés par Mr Tan au fil des pages. Et même si j’ai eu quelques doutes sur la teneur du récit, une fois confronté à la réalité de ce dernier, j’ai vraiment été bouleversé. C’est assez rare de s’émouvoir à en pleurer devant un livre, ou un BD. Mais là, je dois dire que j’ai une la larmichette qui a coulé.

Jizo, un conte franco-japonais à paraitre chez Glénat, 26 Novembre 2019 - Manga news

Antoine Dole parvient à merveille à manier suspens et émotion. L’histoire est vraiment captivante et n’enlève rien à la poésie du titre. Si ce dernier s’inspire grandement du mysticisme du bouddhisme, le tout est réellement sublimé par les dessins de Mato. Chaque personnage possède un design très unique et marquant, la ville et la forêt sont également des éléments à part entière et le soin apporté que ce soit au niveau des détails ou du photo réalisme des lieux permet à mon avis d’encrer encore plus le récit dans notre monde, et donc de nous toucher d’autant plus.

Japon Repère - Statues De Jizo Narabi à Nikko Forêt Par Kanmangafuchi Gorge. Banque D'Images Et Photos Libres De Droits. Image 36518762.

Partager l'article :