BLOOD & TRUTH : LE MVP DE LA VR

Du sang et la vérité… de quoi nous mettre dans le bain et l’esprit du titre avec … le titre. Développé par le studio londonien de Sony, Blood & Truth est le dernier jeu VR en date de la marque nippone.

Si les occasions pour ressortir du placard mon kit VR se font assez rare (surtout à cause de la flemme de tout déballer et brancher), c’est avec joie que j’ai accueilli la sortie récente de Blood & Truth. C’est justement dans ce genre de jeu, le rail-shooter, que la VR trouve tout son intérêt pour moi.

Il faut sauver le soldat Ryan Marks

Muni de votre casque VR, et de vos PS move vous incarnerez Ryan Marks, un soldat d’élite des forces spéciales. A l’instar d’un Liam Neeson, vous allez devoir partir à la recherche de votre famille et dézinguer du mafieux à tour de bras.

Si le jeu s’inspire de The London Heist, déjà disponible dans le package PSVR Worlds, B&T reprend les éléments qui en faisait une bonne introduction à la VR tout en les améliorant. Ça tire dans tous les sens. Ça explose de partout et la VR permet vraiment une immersion totale.

La prise en main est vraiment instinctive et se fait naturellement. Les contrôles fonctionnent très bien (sauf peut être les armes à deux mains que j’ai trouvé un peu plus laborieux), et le fun est direct.

Si l’histoire est assez basique et anecdotique, cela permet au final de se concentrer uniquement sur les phases de shoot. Comme je vous le disais précédemment, le rail shooter s’adapte à merveille à cette technologie et évite ainsi d’avoir à gérer des déplacements qui peuvent rapidement donner le tournis. Ici vous choisirez de vous déplacez sur différents endroits prédéfinis du niveau et cette technique permet ainsi de sortir du côté dirigiste des rail-shooter pour donner ce sentiment de liberté qui peut manquer à un House of the Dead ou autres jeux du genre jouable en salle d’arcade par exemple. On se surprend même à explorer la map comme dans un jeu d’aventure.

Enfin, et c’est un petit plus, mais qui fait pour moi toute la différence entre un bon shooter qui se contente du minimum et celui qui fait le taf : le système de cover. Pouvoir se baisser et lever la tête pour observer ses ennemis, se mettre à couvert derrière un pilier et sortir au bon moment… C’est peut être un détail pour vous mais pour moi ça justifie beaucoup l’achat ! Ceci permet vraiment de s’immerger dans le jeu et l’univers, et de se croire au milieu des fusillades.

Note (/5)

Au final, Blood & Truth est vraiment un excellent FPS, et devient aisément le meilleur jeu VR du line-up de Sony. L’histoire est certes simpliste mais le gameplay est assez fort pour porter le jeu et conserver son intérêt tout au long de la progression. L’immersion est immédiate et le fun également.

Si vous avez fait le tour de BeatSaber ou que vous avez envie de voir autre chose, je vous conseille de saisir cette opportunité de manier du glock et de la kalash. De mon côté j’avais vraiment l’impression d’être Ryan Marks et même ma femme s’est laissé prendre au jeu. Bon. Même si j’avoue qu’elle a passé plus de temps à se balader dans la map que tuer les mafieux mais bon … comme je vous disais, l’exploration est une bonne idée et donne de la profondeur au gameplay.

Partager l'article :