SAMURAI SHODOWN(GRADÉ) SUR SWITCH

Il y a bien longtemps que le nom de Samurai Shodown n’avait pas été entendu par-delà nos contrées… Et, même si cette version Switch est le portage de la version PS4 et One sortie l’an dernier, ce Samurai Shodown fait date, puisque le dernier opus date de 2009, et était alors disponible sur la console virtuelle de la Wii … De quoi nous rajeunir … Personnellement je ne connais que très peu cette licence. J’ai dans mes lointains souvenirs joué à la version sur Mega Drive, mais ça doit s’arrêter là. Cependant, comme il n’est jamais trop tard pour découvrir de nouvelles licences, et que le fait de pouvoir se battre dans un VS fighting avec des armes blanches est assez cool, je me suis laissé tenter par cette version Switch.

 

 

Samurai Shodown vous permet donc d’incarner des combattants tous équipés d’armes blanches, épées, sabres, katanas … chacun des protagonistes possède sa propre arme et ses spécificités de maniements. La DA du jeu reprend principalement des avatars de l’époque féodale du japon, mais quelques personnages occidentaux comme une pirate ou une chevalière en armure viendront compléter le roster de 17 personnages jouables. De ce que j’ai pu observer avec mon œil de débutant, le gameplay est assez simple à prendre en main mais possède une grande profondeur où cohabitent plusieurs spécificités de gameplay comme la perte de l’arme, une jauge à l’utilisation multiples… Mais, si vous voulez vraiment maîtriser les combats de A à Z, ce sont les contres et esquives qu’il va falloir appréhender. Même contre l’IA, il est important de savoir défendre correctement. Si je compare avec FighterZ qui est la référence actuelle, le mode solo est pour le coup plus intéressant. Car même si l’histoire est beaucoup plus simpliste ici, le challenge est présent. Et pour un joueur comme moi qui est … naze … c’est réjouissant de se dire que je ne suis pas obligé d’aller en ligne et prendre des perfects pour avoir de la résistance. Chose que gère très mal DB FighterZ où un joueur comme moi n’a pas trouvé son compte, à cause d’un solo ennuyant et d’un niveau en ligne trop important.

Malheureusement, si cet aspect challenge est intéressant, graphiquement, le downgrade de la version Switch est assez criant, notamment en mode portable. L’impression de jouer avec un écran flou, qui même si on s’habitue, est assez frustrante. De plus, comme tout jeu de combat, la Switch et ses joy-con ne se prêtent pas forcément à une prise en main immédiate et fun, à tester avec la manette pro.

 

Au final, même si le contenu du jeu est assez complet et que s’aventurer en ligne peut être une bonne prolongation du niveau de vie du jeu, ce jeu s’adresse aux fans de la licence de chez SNK, qui ont d’après moi déjà opté pour les versions salons plus agréables. Malgré tout, si vous cherchez un petit jeu de combat sur Switch, avec des armes et une prise en main immédiate, Samurai Shodown devrait pouvoir faire l’affaire et vous convenir si vous n’êtes pas trop exigeant et que ce n’est pas votre jeu principal. De mon côté, j’ai bien aimé le côté combat armé et j’y joue avec parcimonie entre deux parties de Zelda ou Pokemon que je fais actuellement.

Une bonne petite pause pour se défouler dans des combats sanglants mais pas si exceptionnels visuellement que ça.

Partager l'article :
Étiquettes: