AVIS MANGA : MUSHROOM – TOME 1

Date de sortie : 24 mai 2017 – Edition : Komikku – Prix de lancement : 8.50€

Synopsis :
À la fin des années 1990, un groupe de biologistes mandatés par une entreprise pharmaceutique, explorent une île perdue dans l’Océan pacifique Sud pour chercher de nouvelles ressources génétiques. Mais nos baroudeurs vont y découvrir les traces d’un terrifiant massacre…

Quelques années plus tard, Rin Tachibana, un lycéen ordinaire vivant à Tokyo, passe à proximité d’un appartement qui vient tout juste d’être le théâtre d’un effroyable drame familial : le massacre de toute une famille, suivi du suicide du père meurtrier. Mais voilà que Rin croise l’auteur de ce fait divers, censé être mort… 

L’homme n’est qu’une proie comme une autre… 

C’est avec ce mystérieux teasing que nous accueillons en France Mushroom, un thriller horrifique de Nokuto Koike (Les Oubliés, 6000) publié au Japon entre 2015 et 2017. Difficile de parler de ce seinen sans spoiler et en dévoiler trop sur l’univers, mais je dois vous dire que j’ai été plus que convaincu par ce premier tome d’une courte série. En effet, tout comme dans sa précédente œuvre : 6000, l’auteur nous propose ici une œuvre courte mais prenante en 4 tomes, et je dois avouer que je suis plutôt fan de ce genre d’initiative. Pour certain(e)s il est peut-être difficile de se lancer dans l’achat d’un manga, car en général on sait quand il commence mais rarement quand il finira #HunterXHunter. Hors dans le cas de Mushroom, le fait d’avoir une série courte pousse l’auteur à être efficace et concis, ce qui permet de maintenir l’attention du lecteur. Chose d’autant plus importante qu’il s’agit ici d’un thriller.

Comme je vous le disais, il est compliqué pour moi de vous parler de l’œuvre sans vous spoiler les éléments majeurs du manga. A l’instar d’un Shingeki No Kyojin, il est préférable de découvrir l’intrigue et ses rebondissements par soi-même dans ce type de récit. Ce que je peux vous dire cependant, c’est que le traitement du virus est ici abordé de façon originale, et que la qualité du dessin est très propre et réaliste, ce qui appuie la tension du manga. Je n’irai pas jusqu’à le catégoriser comme un seinen horrifique mais le terme de thriller lui convient parfaitement. L’auteur parvient avec ce premier tome à accrocher le lecteur par son intrigue et des personnages loin d’être fade et sans saveur.

Notons que pour les heureux acquéreurs de la première édition, une version collector du tome 1 est disponible avec une magnifique couverture argentée et un effet miroir du plus bel effet.

Impatient de découvrir la suite de l’histoire j’espère que comme moi vous vous laisserez convaincre par ce manga court et sans prétention. Pour vous faire un premier avis sur le style graphique, il est possible de  lire les premières pages gratuitement sur le site Manga News

 

Note /5 :

Partager l'article :