AVIS MANGA : HELL’S PARADISE – TOME 1

Date de sortie : 13 Mars 2019 – Edition : Kaze – Prix : 7.29€

 

Hell’s Paradise, voici le titre de la nouvelle série Kaze qui risque d’envoyer du lourd. Le digne successeur de Fire Punch, si ce n’est encore mieux !

Avec 5 tomes déjà parus au Japon, Hell’s Paradise débarque en ce mois de mars en France. J’ai en plus eu la chance de recevoir ce magnifique Press kit de la part de Kaze que je vous laisse admirer :


Synopsis

L’histoire se déroule au XIe siècle, au Japon.

Gabimaru, « Le Néant », le plus célèbre et puissant des ninjas-assassins a été capturé et croupit en prison. Affirmant n’avoir plus aucune raison de vivre, il attend désespérément qu’un bourreau parvienne à lui ôter la vie car son entraînement surhumain lui permet de résister aux pires des châtiments. C’est alors qu’il reçoit la visite d’un exécuteur pas comme les autres : une puissante manieuse de sabre et trancheuse de tête. Après un âpre combat dont il réchappe de peu, celle-ci le pousse dans ses retranchements. En échange de la vie sauve, elle lui propose un marché : il devra se rendre sur une île mystérieuse afin de récupérer un élixir d’immortalité. Seul problème : tous ceux qui se sont rendus sur cette île sont revenus découpés en morceaux…

 

Kill me I’m famous !

Si le titre est assez énigmatique, le début de cette nouvelle série nous pose directement le décor et nous expose un personnage mystérieux qui ne souhaite plus vivre. Gabimaru, aussi surnommé le Néant, est un shinobi qui ne souhaite plus faire de mal autour de lui. Par amour pour sa femme, qui est la seule personne ayant vu son vrai visage, il décide de mener une vie tranquille. Loin des armes et des meurtres. Malheureusement pour lui, un complot fait qu’il se retrouve rapidement condamné à mort. Décapitation, bucher, écartèlement … tous les moyens sont bons pour le tuer mais rien n’y fait. Son entrainement est tel, qu’il est presque devenu immortel.

 

Battle Royale

D’ailleurs, en parlant d’immortalité, celle-ci est au cœur du sujet. Gabimaru, et d’autres condamnés à mort, sont appelés à les drapeaux pour retrouver un élixir d’immortalité sur une île … hostile … dirons-nous… Celui qui sera capable de ramener ce breuvage sera alors gracié et n’aura plus à se soucier de ses crimes passées. C’est donc une vingtaine de condamnés à mort qui sont envoyés sur Hell’s Paradise. Cet île est peuplé d’une faune mais aussi d’une flore aussi luxuriantes que dangereuses…

Les condamnés ne seront pas envoyés seuls, puisqu’ils seront accompagnés de leur bourreau qui a pour consigne de le tuer s’ils tentent de s’échapper ou de se détourner de leur quête. Malheureusement pour Gabimaru, ses rivaux sont loin d’être des enfants de chœur. Et avant de se mettre à la recherche de l’élixir, la plupart ont eu la même idée : se débarrasser de la concurrence. Commence alors un Battle Royale dont la récompense en cas de Top 1 n’est pas un wok doré mais l’élixir d’immortalité.

Note (/5)

Emballé, c’est le mot pour exprimer mon ressenti après la lecture de ce premier tome de Hell’s Paradise. J’ai trouvé l’intrigue très intéressante et les chorégraphies des combats sont très bien réalisées. Chaque condamné a son propre style, que ce soit physique ou martial et les confrontations s’annoncent palpitantes, le tout dans un vase clos en compagnie de créatures imprévisibles. Voilà de quoi prendre le relai avec brio de Fire Punch, avec en plus une patte artistique beaucoup plus lisible et classique que l’œuvre de Tatsuki Fujimoto.

Partager l'article :