AVIS BD – BONBON SUPER – VOLUME 1

Date de sortie : 02 Octobre 2019 – Edition : Glénat BD – Prix : 14.95€

Synopsis : Cassius, le chien solitaire, ne quitte jamais son île sauf pour son travail de chasseur de monstres. Ce dur à cuire au cœur tendre ne s’est jamais remis de la disparition de sa femme. Jusqu’au jour où des météorites s’écrasent sur son île, libérant d’étranges créatures, deux magnifiques jeunes filles : Amande et Praline. Ces deux enfants vont grandir avec Cassius et développer rapidement d’étranges pouvoirs : la capacité de se transformer en redoutables guerrières, mais avec une contrepartie… particulière. En effet, elles ne peuvent se régénérer qu’en ingurgitant une dose de sucre phénoménale ! Grace à leurs valeurs et leur courage, elles vont gagner la confiance des habitants et devenir des héroïnes : les Bonbons Supers ! Mais le destin des deux ados va se retrouver bousculé par l’arrivée de Stan, le prince des enfers. Pour corser le tout, il se pourrait qu’il existe un troisième Bonbon Super répondant au prénom de Pistache et qui, elle, aurait connu un destin bien différent de nos deux héroïnes…

Née sous la bienveillance d’un certain Julien Neel et prépubliée dans les pages du Supertchô!, cette nouvelle série d’aventure, recommandée par l’association buccodentaire française, est un mélange pop et chatoyant d’action, de tendresse et de situations loufoques. Hommage sucré aux récits de magical girls porté par la mise en scène moderne et colorée de Saïd Sassine, Bonbon super est la promesse d’une rencontre inédite entre Sailor Moon, Les Enfants loups et Dragon Ball !

 

Bonbon Super – Tome 01

 

Imaginez lire un mix entre Sailor Moon et les Supers nanas sous LSD … Vous voyez le truc ? Et bien c’est à peu près ce à quoi il faudra vous attendre en lisant Bonbon Super. Véritable tripe psychédélique, cette BD made in France fait la part belle à l’amour et à la fraternité.

Sous le mystérieux nom de Bonbons Supers se cachent en réalité trois sœurs venus tout droit de l’espace pour contrecarrer les plans de Stan, prince des enfers et voleur de cœur. C’est d’ailleurs ce qui est arrivé à Cassius, un chien mal léché, qui possède un côté très français puisqu’il passe son temps à râler sur tout. S’il peut paraître un peu rustre au premier abord, au fil des pages, va se créer un véritable lien entre lui, les filles et lecteur. Les traumatismes qu’à vécu Cassius vont en émouvoir plus d’un et c’est avec tendresse que le lecteur va accompagner son évolution au côté des Bonbons Supers. Comme si une bonne dose de sucre suffisait à remonter le moral … On vous voit avec votre paquet de M&Ms devant la TV quand vous avez un petit coup de blues.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Outre Cassius, j’ai beaucoup aimé le chara design des 3 sœurs, qui bien qu’arrivées sous forme de météorites, vont évoluer, se transformer pour enfin ressembler (étrangement) à Sailor Moon et sa bande. Très coloré, psychédélique et onirique, Said Sassine nous porte avec sourire et joie dans une histoire qui pourtant parle de cœurs volés et de profond chagrin. On en vient même à ressentir de la pitié pour Stan. Étrange sensation de Stockholm que d’observer la relation qui est en train de se créer entre le petit prince des enfers et la dernière des sœurs Supers. Retournement de situation et trahisons, cette nouveauté Glénat BD n’est pas aussi enfantine qu’elle en à l’air et regorge d’illustrations magnifiques.

 

Note (/5)

Avec sa couverture digne d’un film de Jacques Deray, et son titre mignon, je ne savais trop à quoi m’attendre en lisant Bonbon Super. Au final, je suis loin de l’a priori enfantin que pourrait laisser supposer cette BD. Trip psychédélique et poétique, Bonbon Super mérite de s’y attarder ne serait-ce que pour le voyage que vous ferez à la lecture des différents paysages de l’île.

Partager l'article :