AVIS MANGA : MORIARTY – TOME 1

Date de sortie : 22 juin 2018 – Edition : Kana – Prix : 6.85€

Synopsis

19e siècle en Angleterre, la famille Moriarty a recueilli deux orphelins William et Louis mais en leur conférant un statut de domestique. Albert, le fils aîné de la famille est pétri d’ambition et il déteste le système social qui régit la société britannique, dans lequel les classes supérieures se pavanent et oppressent le peuple sans pour autant être dignes du respect qu’elles exigent de lui.

C’est pourquoi Albert abhorre sa propre famille et voit dans les deux orphelins l’incarnation d’un souffle nouveau. Albert leur offre son statut, sa richesse et son influence à condition que les garçons mettent leur intelligence au service de son rêve : se débarrasser de sa famille et du système de classes actuel ! Les trois garçons complotent ainsi pour devenir les seuls héritiers de la famille.

Treize ans plus tard, à seulement 21 ans, l’aîné des orphelins William James Moriarty est devenu professeur de mathématiques à l’Université et il pourrait voir surgir sur sa route un certain Sherlock Holmes…

Avec un press kit au top, un stand (E170) dédié à la Japan Expo… Le moins que l’on puisse dire c’est que le lancement français de Moriarty envoi du pudding. Avec toute cette hype qui commence à monter autour du titre de Kana, j’avais grand hâte de débuter et découvrir ce premier tome. Aux manettes de cette nouvelle série : Miyoshi Hikaru, auteur de Psycho Pass Tsunemori, qui adapte ici à sa façon la vie du Némésis de Sherlock Holmes. Seul perdure le nom et son extrême intelligence. Pour le reste, le mangaka nous livre une version originale de la vie du professeur…

Frères de cœur

L’histoire débute à la fin du XIXème siècle, l’Empire britannique règne sur le monde sans partage sur le monde et sa noblesse est florissante. La famille Moriarty fait partie de cette noblesse, hautaine et dénigrante. Fils ainé de la famille, Albert James Moriarty ne supporte plus de voir cette bourgeoisie dominer le monde et mépriser le reste de la population. D’ailleurs, le jeune garçon a recueilli chez lui deux frères retrouvés dans la rue : William et Louis. Bien décidé à changer le monde Albert commence sa révolution en appliquant à soi-même son idéal. Aidé de William et Louis, il va tout simplement réduire en cendres son manoir avec ses parents, son petit frère et les domestiques à l’intérieur … Plutôt motivés comme garçons…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Professeur Moriarty

Après une ellipse de 13 années nous retrouvons donc les jeunes garçons qui sont désormais devenus des hommes. Installés à Durham, William vient d’être engagé comme professeur d’université tandis que ses frères finissent d’investir le domaine qu’ils viennent d’acheter tous les 3. Si Albert est l’instigateur de cette lutte des classes, typique de cette époque, William est quant à lui le plus ambitieux, et le plus intelligent des trois. Et il compte bien user de ses talents pour mener à bien l’idéologie de son grand frère. Avant de s’attaquer à tous l’Empire britannique, la quête de justice des frangins commence ici. Dans cette petite ville a priori sans histoire, mais où vont se passez plusieurs disparitions savamment orchestrées.

 

Lire le chapitre 1

 

Un ami qui vous veut Dublin

Mal perçus par la population qui leur colle une image de nobles imbus, William va tout d’abord initier son nouveau monde en se mettant dans la poche la population locale. Les anciens propriétaires de leur domaine n’étaient pas les seuls noble de la région, le baron Dublin fait aussi partie de cette race de personnes vivants dans le luxe qu’exècre les Moriarty. Pour se débarrasser de lui, William va donc exercer ses talents de Consultant du Crime

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Note (/5)

Charismatiques, les trois frères Moriarty dégagent une aura toute particulière et donnent envie d’en voir plus. J’ai dévoré ce premier tome, et après cette phase d’introduction présentant l’enfance des personnages, l’histoire rentre dans le vif du sujet et enchaine les différentes « enquêtes » avec fluidité. Ces petites histoires indépendantes sont bien emmenées et intéressantes, je me demande bien comment l’arrivée de Sherlock Holmes va être intégrée et gérée par l’auteur. Son apparition étant teasée dès la première page, il ne fait aucun doute que le personnage incarné par Robert Downey Jr. dans le film éponyme fera une apparition remarquée et remarquable dans les prochains tomes.

Partager l'article :